Toujours plus mystérieuses, toujours plus impressionnantes, toujours plus explosives… les bandes-annonces des films sont systématiquement attendues au tournant avant la sortie d’un gros blockbuster. Revenons sur ce phénomène et ce qu’il révèle de l’art du teasing.

C’est généralement le premier contact entre le spectateur et une oeuvre : le visionnage de son trailer. Comme toute première impression, celle-ci est déterminante : si elle est ratée et ne convainc pas le spectateur, le box-office pourrait en être fortement affecté. Le trailer est donc un enjeu crucial et les studios redoublent d’effort pour accumuler leurs vues sur le web.

Il faut savoir qu’il existe des réalisateurs spécialisés dans la conception de bandes-annonces. Le plus connu est Mark Woollen. Ce nom ne vous dit rien ? Il nous doit pourtant les trailers de Fifty Shades of Grey, Gone Girl, Birdman, Une merveilleuse histoire du temps, Her, Dallas Buyers Club, 12 Years of Slave et bien d’autres… Il réalise en moyenne 75 bandes-annonces par an.

S’il est autant apprécié des studios hollywoodiens c’est avant tout grâce à sa méthode de travail : il s’attache à retranscrire l’ambiance singulière d’un film, plutôt que de présenter un condensé d’action de 2 minutes. En 2014, il expliquait à Libération : « arrive le plus difficile (…) s’interroger sur la manière de raconter cette histoire en dix, puis cinq, puis quatre, puis trois et enfin deux minutes, durée moyenne d’une bande-annonce. Et là, il n’existe aucune formule. »
Monter une bande-annonce s’avère être un travail immense, presque une seconde réalisation en parallèle à celle du film lui-même. N’oublions cependant pas son but : promouvoir le film.

A l’ère d’internet, le but est d’arriver en première position dans la course aux tendances youtube. Il faut faire monter la hype, susciter l’intérêt du spectateur, gonfler artificiellement son attente… Pour ce faire, une stratégie calculée au millimètre près est mise en place plusieurs mois avant la sortie de chaque film.

Le teaser du film-événement Les Indestructibles 2 cumule 32 millions de vues, une semaine seulement après sa sortie. Non seulement l’attente pour le film est de base énorme, mais l’attente pour son teaser avait été suscité par Disney quelques jours avant.. teaser un teaser, voilà la prouesse dont sont désormais capables les studios de cinéma pour remporter la bataille de la hype et -accessoirement- celle du box-office.

Paul Catet

Categories: Autour du cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *