Réalisateur : David Oelhoffen
Durée : 1h51
Casting : Reda Kateb, Mathias Schoenaerts, Sofiane
Date de sortie : 3 octobre 2018

Synopsis

Dans une ville de banlieue parisienne (Romainville) les cartels de drogue luttent avec acharnement que ce soit entre eux, ou avec la police nationale. L’histoire de deux meilleurs amis qui se font désormais face, un devenu dealer (Manuel) un autre devenu policier (Driss).

Avis d’EN :

De retour 4 ans après Loin des hommes son dernier long métrage, David Oelhoffen revient fort sur la scène du cinéma notamment grâce à un casting de feu : Reda Kateb, Mathias Schoenaerts, ou encore Sofiane (Fianso). Cependant, bien que le casting soit soigné, le film n’atteint pas son ambition. L’histoire, plutôt classique, a pourtant de quoi accrocher le spectateur : trafic de drogue, banlieues, règlement de compte. Finalement, le scénario nous perd très vite à cause d’histoire familiales trop complexes et des problèmes personnels pour chaque personnages, difficile de suivre. Une chose à malgré tout retenu notre attention : le cas Sofiane, rappeur mais devenu acteur dans Frères ennemis.

La question Sofiane

Ce film a pourtant de quoi faire parler, le réalisateur lance pour la première fois sur scène le rappeur français Sofiane (« Fianso »). Il est une figure emblématique du rap français actuel mais aussi une sorte de porte-parole de la banlieue parisienne notamment pendant l’Affaire Théo à Aulnay sous-bois. Sa prestation est à souligner, il est un des éléments clé du trafic de drogue mais il est aussi un des soutiens majeurs du personnage principal, Manuel. Pour son premier long métrage, le réalisateur a donné à Sofiane une grande opportunité pour montrer son talent d’acteur. Dans ce film, on voit chez Sofiane une envie de bien faire : il ne fait pas tâche et s’intègre parfaitement au décor notamment durant les plans tournés dans les HLM de Romainville. Pendant la conférence de presse, David Oelhoffen a souligné l’importance du travail du rappeur sur le tournage. Sofiane aurait apporté sa touche personnelle notamment en « corrigeant certaines lignes avec le langage actuel ». Qualifié de « passeur » par David. O, Sofiane continue à montrer ses qualités et lui permit d’élargir sa palette artistique : après avoir été rappeur et animateur, le voilà acteur.

Durant la projection de Frères Ennemis, un problème est pourtant apparu concernant le personnage de Sofiane. Tout le monde parle de Sofiane, que ce soit ses clips ou encore ses émissions (« Rentre dans le cercle » sur Youtube). Son visage nous est tous connu. C’est pourquoi il est difficile durant le film de se mettre en tête que Sofiane est « un personnage du film ». Son nom étant très peu cité, pendant près d’1h52 minutes on l’appelle « Sofiane » et non par le nom que le réalisateur lui a donné. Il est toujours compliqué d’intégrer au cinéma des personnages venus d’autres milieux artistiques. Ou alors, on fait en sorte qu’on ne reconnaisse pas l’artiste, comme il était le cas de Rihanna dans Valerian de Luc Besson. On se souvient par exemple de l’apparition surprise de Matt Damon dans Interstellar où on se dit : « Oh c’est Matt Damon », non non c’est bel et bien un personnage du film… Dans Frères ennemis, Sofiane joue exactement son personnage qui lui est propre dans la vie de tous les jours (la voix, les mouvements, l’accoutrement, la coupe).

David Oelhoffen dit pourtant avoir recruté Sofiane suite à son casting mais aussi parce qu’il a vu que ses filles écoutaient ses clips vidéo. Il est certain qu’intégrer Sofiane dans un long métrage peut jouer sur la communication du film. Pour finir, cela ne joue pas sur le fait que Sofiane possède de réelles qualités d’acteur notamment grâce à son charisme qui lui vaut toute sa reconnaissance actuelle.

Guillaume Boisseau

Categories: Avant-Première

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *