Synopsis :

Fuyant son Ukraine natale avant l’effondrement du bloc communiste, le jeune Yuri débarque aux Etats-Unis avec ses parents. Se faisant passer pour un immigrant juif et doué d’un impressionnant talent de négociateur, il va rapidement se faire une place dans le trafic d’armes, répondant toujours à un client, quelques soient ses idées.

Sa fortune amassée rapidement va lui permettre de conquérir le cœur d’une mannequin, avec qui il aura un fils. Il mène alors une double vie, entre père de famille et trafiquant d’armes cynique.

Il va alors multiplier les gros coups, devenant recherché par Interpol et ayant des clients toujours plus gros et puissants.

 

L’avis d’EN :

Tout le film et le personnage de Yuri, interprété par Nicolas Cage, peut être résumé par une citation : « Ce n’est pas notre guerre ». Le spectateur se retrouve obligatoirement interpellé par le détachement de Yuri vis à vis de ses actes. Il n’est jamais responsable de rien, il ne fait que vendre.

Le film laisse une part importante à la narration, faite par le personnage principal. Elle est ainsi un mélange perpétuel d’informations sur ce marché bien réel et de cynisme à l’état pur, qui pourrait même à certains moments nous faire rire.

Le plus marquant dans le film est sans doute sa scène d’ouverture, aussi bien au niveau de la mise en scène (la trajectoire d’une balle, de sa fabrication à son point final), que de sa narration. Sur un sol jonché de cartouches, Nicolas Cage habillé d’un costume s’adresse directement au spectateur :  « On estime à environ 550 millions le nombre d’armes à feu actuellement en circulation. Autrement dit, il y a un homme sur douze qui est armé sur cette planète. La seule question c’est, comment armer les onze autres ? ». De quoi se mettre dans l’ambiance du film dès les premières minutes.

Ne vous attendez pas à une happy end, autant dans l’histoire en elle même que dans la conclusion du film, une morale destinée aux pays de l’ONU.

 

La bande-annonce :

 

Article écrit par Sarah Bobb.

Categories: Throwback Thursday

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *