Pour ce mois d’avril, Extérieur Nuit met en lumière des films qui sont parvenus à modifier drastiquement le regard de la société sur des sujets divers et variés, fortement controversés de l’époque. Aujourd’hui, notre choix se porte sur Sabrina, petit chef d’œuvre hollywoodien datant de 1954, qui met en vedette l’une des grandes actrices de son temps : Audrey Hepburn.

Petite remise dans le contexte

Lors de la sortie du film, dans les années 50, Audrey Hepburn était bien loin de correspondre aux critères de beauté de l’époque. Elle était même à l’opposé de ces actrices considérées comme des sex-symbols en raison de leur taille de guêpe, leurs courbes généreuses et leurs formes voluptueuses. Marylin Monroe était celle qui incarnait le mieux cet idéal féminin.

L’impact du film à sa sortie

Pourtant lorsqu’elle apparaît dans le film de Billy Wilder en 1954, elle devient pour tous le symbole de la féminité. En dépit de sa soi-disant maigreur reprochée, les regards ne peuvent s’empêcher de se poser sur elle. Son élégance naturelle et son charme indescriptible séduisent inévitablement.

Pendant des années voire des siècles, les dictâtes de la mode ont voulu que les femmes minces et maigres soient rejetées d’emblée. On associait à leur physionomie une mauvaise santé, un manque de féminité voire un signe de pauvreté. Il suffit pour cela de prendre pour exemple les célèbres peintures de femmes au fil des siècles. Souvent, la femme représentée avait une poitrine opulente, des hanches pleines, un ventre arrondi et une peau claire. La Vénus de Botticelli peinte en 1485, autrefois considérée comme la plus belle femme au monde, répond à ces critères.

Audrey Hepburn a donc révolutionné pas seulement l’image de la femme d’une époque, mais celle de plusieurs siècles remontant jusqu’à l’antiquité.

Audrey Hepburn : une icône moderne

Le film Sabrina la place au rang d’icône de mode. Le saviez-vous, Audrey Hepburn s’est adressée directement au couturier Givenchy pour que ce dernier réalise ses tenues. Celui-ci a décliné sa demande dans un premier temps. Mais suite à un dîner avec l’actrice, littéralement sous son charme, il finit par accepter. Il a par ailleurs déclaré « Elle m’a persuadé. Et combien j’ai été sage d’accepter. ». 

Les robes qu’elle a porté dans Sabrina, robes « à la Audrey Hepburn », furent hissées au rang des vêtements mythiques. Certains considèrent que l’actrice ne suivait pas la mode, elle la créait. A ce jour, personne ne sera parvenu à la détrôner. Le film Sabrina aura fortement contribué à faire de cette drôle de frimousse une actrice mythique et une icone absolue.

 

Article écrit par Inès Barbier

Categories: Autour du cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *